La place des contractants généraux dans la prescription technique

Place des contractants généraux dans l’organisation de la prescription technique en France

LA CONTRACTANCE GÉNÉRALE : DÉFINITIONS, ATOÛTS, CE QUI LA DISTINGUE DE LA MAÎTRISE D’ŒUVRE CLASSIQUE, SON AVANTAGE PAR RAPPORT AU RECOURS À UNE ENTREPRISE GÉNÉRALE

Le métier de contractant général

Concept qui optimise l’acte de construire en réunissant dans un contrat unique la conception et la réalisation d’un bâtiment et les garanties de prestation, de prix et de délais.

Dans le détail, le contractant général propose à son client une offre clés en main qui comprend l’étude du projet, le coût de construction et les assurances. Il confie la réalisation des ouvrages à ses entreprises partenaires (et le plus souvent fidélisées) chacune spécialisée dans le corps de métier dédié. Le contractant général est garant de la réussite du projet et s’engage ainsi, de par sa compétence, sur la qualité de l’ouvrage, les prix et les délais.

Le contrat de contractant général permet une approche globale et sur mesure de la réalisation d’un projet de bâtiment :

▪ Un accompagnement de la conception à la livraison avec un interlocuteur unique,

▪ Un délai et un prix contractualisés,

▪ Des prestations de qualité et conformes exécutées par des professionnels,

▪ Des garanties légales.

L’intérêt pour le maître d’ouvrage de passer par un contractant général

 - Le contractant général assume la responsabilité globale de l’ouvrage, la logistique du chantier et il supporte l’intégralité des responsabilités inhérentes aux travaux ;

 - Le contractant général dégage ainsi le maître d’ouvrage de la gestion de nombreuses
contraintes :

  • il s’engage sur un délai global et non pas sur des délais partiels de réalisation de chaque corps d’état ;
  • il apporte une garantie de résultat des performances techniques (l’obligation de résultats incite à une définition très fine des prestations -nécessité d’études préalables plus précises-, à un état d’esprit général plus collaboratif conduisant le maître d’ouvrage à une appréciation réaliste des délais et du budget) ;
  • il évite au maître d’ouvrage l’implication dans la gestion directe des relations inter-entreprises ;
  • il assure un traitement centralisé des problèmes ainsi qu’une réponse unique et globale ;
  • il supprime un certain nombre d’incertitudes contractuelles génératrices de conflits, telles que celles relatives aux réclamations.

Accédez à la suite du FOCUS - La place des contractants généraux dans la prescription technique